Biographie de Jean-Philippe Gaussot

Cette page est en construction. Merci d'y revenir un peu plus tard !
Les précisions et corrections éventuelles concernant les personnes citées dans cette page seront les bienvenues, et je serai heureux de reprendre contact avec toutes celles qui le souhaiteront !

Jean-Philippe à la Vallée Blanche

Mes années d'études

CEG de Chamonix

De la deuxième année de maternelle à la classe de 5e, je mène mes études au Groupe Scolaire de Chamonix, comportant le Collège d'Enseignement Général (CEG), et appelé aujourd'hui Ecole du Centre. L'école est alors dirigée par Monsieur Dubois, sa secrétaire est Mme Besson. M. Durafour nous fait travailler la gymnastique. L'école est située tout près du Chalet Pervenches, ce qui me permet de partir de chez moi au dernier moment, lorsque j'entends le coup de sifflet annonçant l'entrée en classe !

J'aime bien mes maîtres (on appelle alors ainsi les instituteurs) et suis un élève studieux, souvent premier en cette époque pré-soixante-huitarde où les classements et les prix existent encore. Durant mes années d'école primaire, je partagerai en général les trois premières places avec mes copains Henri Payot-Pertin et Michel Poletti.

En 1961-62, je suis en CP (cours préparatoire), mon instituteur est Marcel Coquoz. Il décédera le 8 février 1964 dans une crevasse du glacier d'Argentière, où il était parti en compagnie d'Armand Comte et de Jean Claret-Tournier.

En 1962-63, mon instituteur de CE1 (cours élémentaire 1ère année) est le guide Joseph Burnet.

CEG Chamonix CE1 1962-63
Henri Payot-Pertin, Arnaud Bousquet, Bernard Carrier, Jean-Michel Maresca, Denis Carrier, Baroli ou Maquet?, Simond le Marseillais, Gabriel Buttoudin, ?
Jean-Marie Landa, Jacques Adam, Christian Bossonney, Pierre Bayle, Marin, Mariana, Jean-Marc Aviolat, Lionel Lafit, Marc Girard, ?, Pierre Claret
Jean-Philippe Impini, Michel Payot, ?, Jean-Philippe Gaussot, ?, Jobard, Bernard Balmat Bajule

Henri Payot-Pertin est le fils de Romain Payot-Pertin (fondateur de la PDA), il a développé l'entreprise familiale et créé plusieurs supermarchés dans la vallée. Denis Carrier est l'arrière-petit-fils de Joseph Carrier, qui fonda en 1903 l'hôtel du Chemin de fer, devenu l'hôtel Albert 1er. Le père de Pierre Bayle était directeur du Montenvers, il avait deux autres garçons plus agés, Jean et Denis, et deux filles. Le père de Jean-Marc Aviolat tenait un salon de coiffure derrière la Mairie. Lionel Lafit était le fils du directeur de la patinoire, il est devenu entraîneur de hockey à Dijon et à Fontenay-sous-Bois, et est décédé en 2009.

Cette même année scolaire, l'autre classe de CE1 (comportant aussi quelques CP) a pour instituteur Marcel Coquoz. Mon copain Jacques Tomei m'a prêté cette photo que je publie volontiers, car on y voit M. Coquoz (dont je n'ai pas d'autre photo) et plusieurs de mes futurs copains. Jacques m'a aussi aidé à retrouver quelques noms et donné des nouvelles de certains de ces anciens écoliers, dont plusieurs sont malheureusement décédés bien avant nous. Précisons qu'à l'époque, les instituteurs du CEG posaient rarement pour la photo de classe. Selon mon copain Claude Rosset, qui m'a lui aussi beaucoup aidé à retrouver des noms, cette photo a été prise le 11 mai 1963.

CEG Chamonix CE1 1962-63
Marcel Coquoz, ?, Lionel Raviscioni, ?, Claude Rosset, Gilles Zermatten, Alain Revel, Jacques Tomei, Guy Vulin, Wyllis Snell, Michel Poletti
Roseren, Sangiorgio, Olivier Snell, ?, Dubois, Ruter, Vigna, Roseren, ?, ?

Les parents de Lionel Raviscioni étaient professeurs, j'en parle un peu plus loin. Claude Rosset avait pour père Clément Rosset, secouriste au PGHM, il est devenu moniteur de ski et a quitté Chamonix pour retrouver Morzine et son chalet familial. La mère d'Alain Revel travaillait à l'ENSA. Les pères de Jacques Toméi et de Guy Vulin travaillaient à la gare du Montenvers; Jacques est devenu par la suite directeur de l'école d'Argentière. Wyllis et Olivier Snell sont les fils de Donald Snell, qui a développé le grand magasin de sport chamoniard. Michel Poletti a par la suite développé et piloté avec son épouse Catherine un événement sportif mondialement connu, l'UTMB. Le père de Dubois était le directeur du CEG. Celui de Vigna était entrepreneur en pompes funèbres.

En 1963-64, j'ai pour institutrice de CE2 Mme Borgel, qui m'aime bien. Je n'ai pas de photo de cette classe, mais Jacques Tomei m'a prêté la photo de l'autre classe de CE2 de cette même année, dans laquelle il se trouvait.

CEG Chamonix CE2 1963-64
Ceria, Christian Bossoney, Denis Carrier, Bernard Balmat, Jean-Marie Landa, Pierre Claret, ?, Wyllis Snell, ?, Maresca, Bernard Carrier, ?, Gabriel Buttoudin
Dumoulin, Guy Vulin, Michel Payot, Jacques Adam, Marc Girard, Lionel Lafit, Henri Payot-Pertin, François Chamagne, Zermatten, Pierre Bayle, Michel Poletti
?, ?, ?, Lionel Raviscioni, Mariana, Jean-François Impini, Jacques Tomei, Roseren

Voici une photo de la classe de CM1 de cette même année scolaire 1963-64. Serge Caniaux (dont je parle un peu plus loin) me l'a aimablement transmise avec plusieurs informations, merci à lui.

CEG Chamonix CM1 1963-64
Michel Didier, ?, ?, ?, Jean-Claude Petetin, ?, ?, ?
?, ?, ?, Secco, ?, Serge Caniaux, Sondaz, ?, ?, ?, Veyron
?, ?, ?, ?, ?, ?, ?, ?, ?, ?

En 1964-65, je suis en CM1 (cours moyen 1ère année); mon instituteur est Michel Didier, que l'on voit sur la photo précédente, et dont je n'ai pas d'autre image. M. Didier était le photographe attitré de l'école et donc responsable des photos de classe; son laboratoire de développement se trouvait en face de sa salle de classe, en bas de l'escalier de l'école.

La photo suivante a été prise par mon père lors d'une séance de gymnastique, derrière l'école, a priori avec M. Durafour et au début ou à la fin de cette année scolaire 1964-65. Je crois bien que j'ai raté mon saut !

CEG Chamonix CE2 1963-64
On reconnaît notamment, de gauche à droite,
Denis Carrier, François Chamagne, Baroli, Bernard Carrier, Dumoulin, Jacques Adam, Marc Girard, Jean-Marc Aviolat, Lionel Raviscioni, Simond,
Jean-Philippe Gaussot, Ceria, Pierre Claret, Christian Bossoney, Bernard Balmat, Michel Payot

En 1965-66, mon instituteur de CM2 est le guide et cristallier Armand Comte. Le 24 septembre 1965, nous défilons de l'église au cimetière de Chamonix, chargés de fleurs, pour l'enterrement de Lionel Terray et de Marc Martinetti, décédés le 19 septembre aux arêtes du Gerbier, dans le Vercors.

Enterrement Lionel Terray
On reconnaît notamment, en descendant le cortège, Michel Poletti, Jean-Philippe Impini, Guy Vulin, Claret, Simond, Denis Carrier, Maresca, Guy Poncet, Jean-Philippe Gaussot,
Marc Girard, Bernard Balmat, Bernard Carrier, Jacques Tomei, Lionel Raviscioni, Baroli?, Jacques Adam, Jean-Marie Landa, et Armand Comte en costume de guide.

J'ai été très heureux de retrouver Armand Comte à Chamonix près de 50 ans plus tard, et de randonner en montagne avec lui (et le club des Vieilles Planches). Il m'a à nouveau appris bien des choses !

Dans ses Carnets de Vie où il retrace sa vie d'instituteur, le guide Roland Ravanel raconte qu'entre les cours du matin et ceux de l'après-midi, il quittait souvent l'école avec ses amis et collègues Joseph Burnet, Michel Didier, Armand Comte et Pierre Pallud (instituteur de ma sœur), pour faire un Brévent ou même une Vallée blanche !

En 1966-67, je suis en 6e2 classique (où l'on fait du Latin). Mes professeurs sont Joseph Cochet en Maths, Paul Désailloud en Français, Histoire et Géographie, Jean Raviscioni en Anglais et Instruction Civique, René Huart en Sciences Naturelles, Eugène Laborde en Musique, Mlle Ancey (Gaby) en Dessin, Mme Dussoliet en Latin. Mlle Ancey avait déjà été une vingtaine d'années auparavant la prof de Maman ! M. Désailloud entend mal d'une oreille mais fort bien de l'autre, certains bavards en font l'amère expérience. M. Cochet a un œil de verre, ce qui évidemment ne l'empêche pas d'être un excellent professeur de Maths, à qui je dois beaucoup. M. Raviscioni est le père de mon copain Lionel, avec lequel il se montre particulièrement exigeant, sans doute pour ne pas être taxé de favoritisme ! Je me rappelle aussi les corrections sévères mais justes infligées par M. Cochet aux élèves indisciplinés, et l'odeur de la pipe de M. Huart pendant les cours de Sciences Nat !

En 1967-68, je suis en 5e1, toujours en classique. C'est je crois ma première classe mixte (à moins que ce fut la 6e). Je retrouve à peu près les mêmes professeurs qu'en 6e, M. Delarue enseignant cette année la Géographie, Mme Dussoliet l'Anglais et Mlle Ancey l'Histoire et l'Instruction Civique. Chamonix reste assez calme pendant les "événements" de mai, mais nous finirons néanmoins les classes avec quelques semaines d'avance.

CEG Chamonix 5e1 1967-68
Jean-Philippe Gaussot, Lionel Raviscioni, Philippe Moisson-Devaux, Guy Vulin, Christophe Saudan, Alain Revel, Philippe Roiget
Patricia Bagur, Danièle Tugler, Catherine Schuler, Myriam Fournier, Catherine de Sartiges, Françoise Christen, Marie-Christine Ruptier, Mireille Zermatten, Michèle Vernay, Lysiane Vesin
Claude Rosset, Thierry Ravanel, Jean-Claude Petetin, Eric Tairraz, Serge Caniaux, Jean-Luc Tairraz, Jean-François Roulier, Christophe Moisson-Devaux

Mon bon copain Christophe Saudan nous a quittés en 1999. Le père de Myriam Fournier était un remarquable sculpteur sur bois, installé en haut de la Mollard. Le père de Françoise Christen était médecin. Mireille Zermatten a épousé Dominique Favrel, qui était dans la classe de ma sœur, et ils tiennent un garage au Praz. Thierry Ravanel est le patron du magasin de sports Ravanel & Co. Le père de Serge Caniaux dirigeait le cinéma Vox (et sans doute aussi en leur temps les cinémas Cairn, Refuge et Mont-Blanc); Serge et son frère Jean-Fred sont en 2017 toujours propriétaires des murs.

CEG Chamonix Prix 1968 Herzog
Maurice Herzog, maire de Chamonix, me remet mes prix lors de la distribution de juin 1968, sur la scène de l'ancien Casino
croisant les bras à doite, son adjoint Roger Descombes

Lycée du Fayet

De 1968 à 1973, soit de la classe de 4e à la Terminale, j'étudie au lycée du Mont-Blanc au Fayet, alors dirigé par René Dayve, qui lui donnera son nom par la suite. J'y ai notamment pour professeurs M. Stragiotti, M. E. Laugier et Odile Mallon (Maths), Mme M.-C. Gitton et Pierre Ducrot (Physique-Chimie), M. Lamy (Histoire-Géographie), M. Marquet et Philippe Caillot (Français), M. Ladoubar et Suzanne Dupassieux (Anglais), Jean-François Michon (Allemand), Jean-Claude Barbier (Philosophie), M. Ville (Sciences Naturelles). MM. Rambaud et Huguet sont nos redoutés surveillants généraux.

M. Michon, père de mon copain de classe Emmanuel (alors champion de France Junior de patinage de vitesse), est un professeur d'une grande bienveillance, dont je garde un très bon souvenir. Il est décédé début janvier 2016.

En juin 1973, j'obtiens mon bac C (section scientifique).

Ensuite

En 1973-74, je fais ma Math Sup au lycée Berthollet d'Annecy, puis de 1974 à 1976 ma Math Spé au lycée du Parc à Lyon, avant d'intégrer l'Ecole Centrale de Paris (ECP), d'où je sors diplômé en 1979; l'Ecole Centrale est alors située à Châtenay-Malabry, tout près de l'endroit où j'habiterai par la suite (de 1984 à 2013).

Mon service militaire

De 1979 à 1981, j'effectue mon service militaire en Algérie au titre de la Coopération, comme professeur de Math au Lycée Technique de Garçons d'Oran (LTGO), aussi nommé Les Palmiers. Les 16 premiers mois sont effectués comme coopérant militaire, la seconde année scolaire étant achevée comme coopérant civil.


Retour en haut de page    Retour à l'accueil     V